Toiles et bâches de protection

rateauPour lutter contre les mauvaises herbes, la tentation est forte de poser des toiles ou des bâches de protection, surtout si le jardin est fait de talus et de surfaces en pente. Mais il faut être vigilant sur la nature des toiles ou bâches que l’on utilisera !

Il faut d’abord penser que ces toiles ou bâches doivent être posées avant l’hiver pour une efficacité maximum, et de toutes façons avant les plantations. Elles ont besoin d’être maintenues au sol, après avoir été étalées, par des agrafes ou des petits piquets pour que le vent ne puisse pas s’engouffrer dessous.

Les toiles de sol peuvent être tissées, en textile ou en jute biodégradable. Elles gardent le sol propre aux pied des plantations. La terre reste humide et meuble, les mauvaises herbes n’envahissent plus l’espace.

Les bâches en plastique, outre leur manque d’esthétisme, sont a proscrire car elles sont totalement imperméables : elles ne laissent donc passer ni l’eau, ni l’air.

Les feutres géotextiles sont des produits intéressants dans la mesure où ils évitent aux mauvaises herbes de pousser tout en laissant l’air circuler et l’eau se répandre dans le sol.

Les toiles de paillage tissées (trame ou quadrillage) ou non tissées sont souvent en polypropylène. Elles empêchent les UV d’atteindre le sol et diminuent l’apport d’eau. Ces toiles peuvent être plus ou moins denses. On doit donc les choisir en fonction de la nature de son sol, tout en ne perdant jamais de vue que l’air doit continuer de circuler et que l’eau doit arriver jusqu’au sol pour qu’il se nourrisse. Il ne doit pas être étouffé. Il est possible de percer la bâche sur plusieurs endroits pour aider la circulation de l’eau et de l’air.

Tout n’est pas positif dans la pose de toiles : la toile de paillage est difficile a enlever quand les plantes ont poussé : donc on ne l’enlève pas ! Ce n’est pas très beau…D’autre part les herbes ne poussent plus dessous, mais la terre manque de nutriments essentiels ( humus, matière organique), ce qui empêche le développement de la micro faune. Les plantes souffrent de n’avoir plus de nourriture assez riche pour bien grandir. Si on abuse de l’utilisation des toiles ou des bâches, le sol finit par devenir stérile. On peut donc conclure  qu’il est prudent de ne pas se réjouir trop vite en posant des toiles ou des bâches partout dans le jardin , mais qu’il est sain de penser que le paillage est la meilleure solution sur le long terme pour garder des sols en bonne santé, tout en retardant la pousse des mauvaises herbes !

De même qu”Un binage vaut deux arrosages”, “Un paillage vaut dix arrosages”