Changer la nature de son sol !

rateau 2Il existe quatre types de sol :

  1. La terre argileuse : Très humide et imperméable. La terre se crevasse avec la chaleur, elle est difficile à travailler en période de pluie. Elle est bonne pour les pissenlits, les hêtres, les chênes, les poiriers, les pommiers…
  2. La terre calcaire : Les cailloux remontent sans cesse du sous-sol. Elle est assez facile à travailler et accélère la décomposition des matières organiques. Elle est bonne pour l’érable, le tilleul, le noyer, le cerisier…
  3. La terre sableuse : Très perméable et peu fertile. Elle est facile à travailler, l’eau circule bien, elle a pourtant tendance à s’enfouir au fond, ce qui rend la terre pauvre. Elle convient à la bruyère, fougère, ajonc, rhododendron, hortensia…
  4. La terre humifère : assez perméable, mais est capable de retenir un peu d’eau. Elle se travaille facilement, mais s’il y a trop d’eau, cette terre devient de la boue. Elle est bonne pour les tomates, salades, mais les fougères et les bruyères s’y plaisent bien aussi .

La terre se définit aussi par son PH (potentiel hydrogène). Si le PH est inférieur à 7, la terre est acide (on peut alors apporter un peu de calcaire pour la modifier). Si le PH est supérieur à 7, la terre est dite basique (on peut apporter de la terre de bruyère pour la modifier).

Un amendement est un produit apporté au sol pour augmenter sa fertilité et améliorer son PH, sa structure et/ou ses éléments nutritifs.Les amendements organiques permettent de nourrir durablement les plantes (fumier,compost, paille,écorces…). Les amendements minéraux corrigent le PH (chaux, cendres, sable, argile, sulfate de fer..). Les engrais complètent le travail des amendements.

Une bonne terre de jardin doit avoir un PH supérieur à 6,3 et inférieur à 6,8 avec 65 % de sable ; 20% d”argile et 5% d’humus.

Si la terre est trop argileuse : apporter régulièrement du composte et/ou du fumier ainsi que du sable pour alléger la terre. Installer aussi un système de drainage pour éviter la stagnation de l’eau.

Si la terre est trop calcaire : travailler régulièrement le sol en ajoutant du fumier et des engrais verts.

Si la terre est trop sableuse : arroser très souvent et répandre de grosses quantités organiques pour nourrir les plantes.

Enfin, si la terre est trop humifère : apporter de la chaux, du phosphore et du potassium pour modifier le PH et drainer le sol à plusieurs endroits.

(d’après Truffaut)