TRAVAUX D’ÉCONOMIE D’ÉNERGIE

 

Une maison isolée reste le meilleur moyen d’effectuer des économies. Les déperditions sont nombreuses à l’intérieur de votre logement.  Par où s’échappent les calories de votre chauffage ? Quand un logement est mal isolé, c’est un gaspillage d’argent, d’énergie. Et beaucoup d’inconforts à la clé : sensations de froid, de courants d’air, d’humidité… Et pour être bien, il faut d’abord bien isoler ! Il faut savoir qu’en fonction de la maison, de son ancienneté et de son histoire, les priorités d’isolation sont différentes. Cependant, dans l’absolu, les plus grandes pertes d’énergie se jouent au niveau de la toiture et des murs. À eux deux, ces postes représente la moitié des déperditions thermiques sur une maison non isolée.

 

Le saviez-vous ?

Pont thermiqueUn pont thermique correspond à la conduction de température (chaude ou froide) d’un matériau. Pour bien comprendre le phénomène de conduction thermique, l’exemple repris régulièrement est celui de la tige métallique et de la flamme de bougie. Maintenez pendant quelque temps une tige de métal au-dessus d’une flamme, nul doute que vous vous bruliez les doigts très rapidement sans même toucher cette flamme en direct. Un pont thermique repose exactement sur le même principe. Qu’il soit question du chaud en plein cœur de l’été, ou de froid au plus profond de l’hiver, la température extérieure va se transmettre à l’intérieur par conduction thermique des parois.

L'avis du Mulot

Attention à la Condensation !

C’est le phénomène physique de la saturation de l’air ; l’air ne pouvant contenir qu’une quantité définie de vapeur d’eau, la condensation se produit quand l’air ne peut absorber plus de vapeur d’eau qu’il n’en possède déjà. La baisse de température d’un air humide va entraîner l’apparition de condensation : douche, lave-linge, sèche-linge, lavage, mauvaise ventilation…  ” Une atmosphère humide donne un ressenti de -4° intérieur par rapport à la réalité”.

Commenter