L’ÉNERGIE DES FOYERS

 

”L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas’

Quelque soit votre énergie, que celle-ci soit choisie ou subie, l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas !

Aujourd’hui 33% des foyers français déclarent diminuer le chauffage de leur habitat pour pouvoir payer leurs factures (baromètre info énergie 2017), et le chauffage représente 70% des dépenses d’énergie d’un foyer moyen en France.

Pour les budgets des foyers ruraux ou péri-urbains, l’énergie pèse un poids encore plus important, en effet dans les zones faiblement urbanisées, il n’y aura pas de transport en commun, un foyer aura besoin de deux voitures, ne pourra accéder à un réseau de chaleur, l’habitat sera souvent plus grand, ancien et énergivore avec un revenu moyen plus faible… Sur son budget un foyer rural va donc consacrer à l’énergie  24% de plus qu’un foyer urbain.

 

Coût du chauffage en rural , quelle énergie choisir ?

La facture de chauffage moyenne est en France de 1600€ ttc/an, mais pour un calcul complet il faut ajouter au prix de l’énergie, le coût des équipements et leur entretien. Dans les exemples ci-dessous la durée de vie de l’installation est calculée sur 15 ans pour une maison de 120 m2 moyennement isolée.

 

Prix énergie
€ 
Prix KWh
centime d’€
Rendement
équipement
Prix énergie
€/an
Rang Investissement
Aide Entretien
abonnement
Cout global
15 ans
Coûts complets
par an
BOIS BUCHE 60€/stère 3,2 90% 950 € 1 8 000 € 15% 160 € 22 900 € 1 526 €
BOIS DECHIQUETE 35€/map 3,8 95% 1 050 € 2 23 000 € 15% 160 € 37 300 € 2 486 €
BOIS GRANULE 265€/t.vrac 5,2 95% 1 380 € 4 17 000 € 15% 160 € 37 900 € 2 526 €
ELECTRICITE PAC géoth. planché chauffant Abt 12 Kva hc 0,1002/hp 0,1467 COP 3 1 150 € 3 22 000 € 26% 181 € 39 900 € 2 660 €
ELECTRICITE PAC air/eau radiateurs Abt 9 Kva hc 0,1002/hp 0,1467 COP2,5 1 740 € 6 12 000 € 15% 181 € 41 500 € 2 766 €
GAZ NATUREL 0,064€/KWh 6,4 105% 1 670 € 5 6 000 € 10% 300 € 57 500 € 3 833 €
ELECTRICITE convecteurs Abt 6 Kva hc 0,1002/hp 0,1467 2 890 € 8 2 000 € 0% 111 € 66 500 € 4 433 €
FIOUL 0,95€/l 9,5 95% 2 320 € 7 6 500 € 10% 160 € 78 900 € 5 260 €
GPL 1,73€/kg 13,4 105% 2 940 € 9 6 500 € 10% 160 € 107 800 € 7 186 €

(Source bureau point info-énergie Beauvais)

Ces résultats peuvent être classés en trois catégories:

Catégorie 1 :

La chaudière à bois arrive en tête du classement avec un investissement moyen de 8000€ bien aidé par l’état (15% pris en charge), le coût de l’énergie est excellent avec 3,2 cts du KWh. Son inconvénient est le stockage nécessaire, la manutention et l’approvisionnement…

Catégorie 2 :

On peut grouper dans un mouchoir de poche, les 4 concurrents suivants  avec la chaudière à plaquettes, celle à granulés et deux PAC (géothermique, air/eau).  Grâce à l’aide de l’état (26%,) l’investissement de la PAC est comparable aux  deux autres solutions, le rendement de la PAC permettant également de compenser le coût élevé de l’électricité… Le COP annuel des deux PAC oscillent entre 2,5 et 3, à vérifier …

Catégorie 3 :

Les 4 concurrents suivants sont des énergies fossiles, plus cheres, plus polluantes ou l’électricité avec des convecteurs est à proscrire absolument malgré son faible coût d’équipement. Le gaz naturel peut évoluer différemment en fonction du prix de l’énergie calé aujourd’hui artificiellement sur le prix de baril de pétrole.

Le saviez-vous ?

Les énergies fossiles représentent encore 80% de la consommation d’énergie mondiale… Quel est l’avenir de ces énergies ? Elles vont faire l’objet de taxes de plus en plus élevées…Chaque année jusqu’en 2030 le gouvernement français a prévu une taxe carbone pour décourager leur utilisation et lutter contre le réchauffement climatique 2018: +44,60 €/tonne    2022: +82,60 €/tonne   2030: +100 €/tonne

L'avis du Mulot

Notre coup de coeur est le granulé de bois !

 

Il connait un fort développement +20 à 30% depuis 10 ans et permet avec un coût limité d’équipement de baisser durablement sa facture avec une énergie renouvelable et souvent locale. Budget annuel national moyen: 500€ ttc pour 1,5T de granulés

Commenter