Une expérience communautaire

(Février 2017)

L’Habitat Participatif : Une expérience communautaire !

L’Habitat partagé ou participatif gagne chaque année un peu plus de terrain en France malgré une culture française qui prône l’individualisme, le pré-carré et le goût de rester chez soi.

Le principe repose sur l’appropriation d’espaces fonciers souvent proposés à des prix assez bas par les villes ou les villages, par un ensemble de personnes qui souhaitent vivre une expérience de vie en communauté. Ces espaces sont mis à disposition pour des groupes de particuliers qui veulent s’impliquer dans un habitat différent du mode classique.

Le projet est de créer trois espaces différenciés qui feront partie intégrante de l’habitation partagé

  1. L’un privatif : chaque famille dispose d’un coin qui lui est propre
  2. L’autre communautaire : création de lieux de vie à partager avec les autres membres ou familles (une grande pièce à vivre, une buanderie, un espace-jardin,…).
  3. Et enfin un espace public : mise à disposition d’un endroit qui peut acceuillir pour un temps donné (quelques heures ou quelques jours) des personnes étrangères au projet initial  habitants du quartier, personnes de pette co-propriété peut s’envisager tant en ville qu’à la campagne ; pas besoin de connaître à la base les autres participants, il faut juste se préparer ensemble , définir le projet de vie, créer les espaces de vie, puis définir les rôles de chacun selon ses compétences et ses possibilités dans cette association, puis gérer et enfin entretenir ce lieu de vie.

Cette co-proropriété peut s’imaginer tant en ville qu’à la campagne : pas besoin de connaître à la base les autres participants, il faut juste se préparer ensemble, créer les espaces de vie, définir les rôles de chacun selon ses compétences et ses possibilités, puis gérer et entretenir ces lieux de vie.

La loi ALLUR approuvée en mars 2014 a permis la reconnaissance de l’habitat participatif en tant que “démarche citoyenne” et la création de deux types de sociétés spécifiques pour la mise en oeuvre du projet : La Coopérative d’habitants et la Société d’Attribution et d’Autoformation. Trois décrets doivent être associés à cette loi :

Le premier décret général publié le 21/12/2015 porte sur le cadre général de la construction de l’habitat, sur les modalités de mise en location des logements, les possibilités de cession ou donation des parts de la Société et les conditions de retrait d’un associé.

Le deuxième décret qui date du 25 mars 2016 est relatif à la garantie financière en cas de vente en l’état futur d’achèvement. Le troisième décret va suivre dans la foulée.

Le dicton du mois : “Les canards qui volent haut dans le ciel annoncent la neige de l’hiver”