La châtaigne

unnamedLa châtaigne est entourée d’une bogue hérissée de piquants. C’est un fruit à coque ou à écale. Les châtaignes se développent par trois dans la bogue, elles se terminent par une petite pointe, reste du pistil désséché. La châtaigne recèle une amande parfumée et douce. Les châtaignes non cloisonnées sont appelées des marrons ( différents des marrons communs plus gros et plus rebondis qui sont toxiques ). Dans de nombreuses variétés, la châtaigne est aplatie sur un ou deux cotés.

Il faut remonter à l’âge glaciaire pour trouver des châtaigners en Asie Mineure et en Europe. Depuis longtemps, la châtaigne était une base d’alimentation importante, on appelait même le châtaigner “arbre à pain”, voir même “arbre à cochons” puisque l’élevage de porcs était aussi source de grande consommation de ce fruit. Mais à la fin du XIXème siècle, de grandes maladies ont attaqué les châtaigneraies, et l’exode rural n’a pas permis de les réhabiliter. Ces fruits n’ont donc pas gardé leur place de premier rang ! De nourriture de base, la châtaigne est devenue festive : Noël, Jour de l’An…

La production mondiale est d’environ 1 million de tonnes. En France, on produit à peu près 15000 tonnes de châtaignes par an (Ardèche, Var, Dordogne…) et on en importe la même quantité. Les grosses châtaignes comme les Marigoule ou les Bourrette ne sont pas forcément les meilleures, les petites comme les Comballe, Figarette ou Pourette ont plus de goût !

Avec près de 40% de glucides (amidon, saccharose, dextrines) la châtaigne est un fruit trés énergétique. Elle contient 50% d’eau et 5% de fibres. Pauvre en protides (albumine) et en lipides (1,25g pour 100g), la châtaigne est assez riche en vitamines C et B et contient un peu de vitamines E. Elle est reconnue pour sa grande teneur en minéraux, potassium, magnésium, calcium, fer et cuivre.

Après la récolte, le taux de sucre contenu dans la châtaigne augmente. Pour une plus grande durée de conservation, on peut immédiatement après la récolte, les tremper dans de l’eau pendant une semaine (changer l’eau chaque jour) et jeter ou brûler tout ce qui remonte à la surface : fruits pourris ou parasites nocifs. Puis, on étale les fruits pour les faire sécher : ils sont réellement secs quand, même le matin malgré la fraîcheur, il ne reste aucune trace d’humidité..

Les châtaignes peuvent se consommer fraîches (petit goût de noisette) ou bouillies pour accompagner viandes et volailles ou grillées dans la cendre, sur une poêle trouée ou au four. Elles sont une base inépuisable de desserts : crème de marrons, marrons glacés… Les châtaignes accompagnent traditionnellement des plats de Noël ou de Nouvel An : chapon farci aux marrons par exemple..