Communication entre les plantes

(Mars 2017)

La recherche avance sur le phénomène de la communication entre les plantes. En effet celles-ci s’envoient des signaux pour assurer leur survie, voir leurs défenses vis à vis des dangers, ou même pour être solidaires les unes des autres. Agressées par des ennemis, les plantes peuvent produire plus de tanin et envoyer sous forme d’émission de gaz d’éthylène (composé organique volatile) qui est éjecté dans l’air, des signaux pour prévenir les autres plantes afin qu’à leur tour elles produisent plus de tanin.

Darwin écrivait en 1880 :” Ce n’est guère exagéré que de dire que l’extrémité du radicule se comporte comme le cerveau d’un des animaux de bas niveau”. On sait aujourd’hui que les plantes peuvent se reconnaître entre elles grâce à des récepteurs sensibles aux composés organiques volatiles. Elles s’associent pour lutter contre les prédateurs : le bouleau par exemple, se sert du rhododendron pour éloigner les papillons de nuit…Dans les années 90, on a observé que certains acacias dans la savane africaine, ont dégagé un grand volume de tanin, ce qui a rendu leurs feuilles immangeables. De nombreuses antilopes n’ont pu survivre à ce manque de nourriture, ce qui a fortement intrigué les chercheurs ! Jean-Marie Pelt a observé que les pommes et les bananes s’entraident pour mûrir plus vite…Ces phénomènes sont surtout observés avec les peupliers, les bouleaux, les acacias, les érables, le tabac, le chou,…On sait aussi depuis longtemps que les fleurs “sentent bon” pour attirer les pollinisateurs ! Que les plantes savent “appeler” la pluie et qu’elles sont sensibles à la musique ! Les plantes se servent des insectes comme vecteurs de communication.

  • Les plantes “voient” : Leurs capteurs de lumière détectent des longueurs d’onde dans le rouge et l’infra-rouge.
  • Les plantes “touchent” : Elles le font à travers des capteurs mécaniques.
  • Les plantes “entendent” : Elles perçoivent des vibrations.
  • Les plantes “sentent” : Elles ont un nez chimique.
  • Les plantes “parlent” : Certaines plantes émettent des claquements ou des grincements quand elles ont soif. Elles appellent leurs voisines à l’aide.

Les chercheurs continuent de s’interroger sur cette communication, aujourd’hui évidente, mais si mal connue et si peu étudiée. Ils se posent des questions sur les messages envoyés aussi par les racines, via un réseau fongique qui allie champignons et racines.

Beaucoup de questions se posent encore et beaucoup de sujets sont encore à découvrir !!!

Le dicton du mois :”Quand Mars bien mouillé sera, beaucoup de fruits tu cueilleras”