La plante de février : l’Ananas

(01/02/2019)

De la famille des bromeliaceae, l’ananas est une espèce de plante terrestre aussi haute que large (de 1 à 2 mètres). Une couronne de petites feuilles pousse au bout d’une tige où des baies coniques et stériles se développent jusqu’à maturité. Elles se rejoignent alors pour former le fruit : l’ananas. Son écorce est formée d’écailles qui forment le fruit : c’est donc un fruit composé? Sa chair jaune ou blanche est juteuse et sucrée. Dans le langage des Indiens, “a” désigne un fruit (en général) et “nana” veut dire excellent ! L’ananas est sensible au gel et demande un sol riche, acide et bien drainé. Le sol doit être riche en potassium et en matières organiques. Il faut compter environ 15 mois entre la plantation et la récolte !

L’ananas est originaire du Brésil, de la Colombie et du Paraguay. Il a été découvert par Christophe Colomb à son arrivée en Guadeloupe en 1493 et arrive en 1535 à la Cour d’Espagne. Puis Louis XIV demande à cultiver ce fruit dans ses jardins, mais c’est Barbara Palmer, maîtresse du roi Charles II qui a finalement commencé à le cultiver. Puis l’ananas est cultivé sous serre en Hollande, Grande-Bretagne et en France, mais exclusivement pour les tables royales. En 1667, le Père Dutertre aux Antilles parle de l’ananas comme du ‘Roi des Fruits” car Dieu lui a mis une couronne sur la tête.

L’ananas devient un produit de consommation courante dans les années 1980 seulement. En France, 90% des importations viennent aujourd’hui de Côte d’Ivoire (La Cayenne lisse, à chair jaune et juteuse), le reste vient du Cameroun (la Queen, petits fruit) et de la Martinique.

L’ananas est un fruit énergétique dont la teneur en sucre augmente avec la maturation. Riche en fibres (1,4g/100g), il prévient les maladies cardio-vasculaires, la constipation et la diarrhée. Sa consommation n’a pas vraiment un effet amincissant comme on peut le croire (50 calories/100g), mais elle donne un effet rassasiant. Elle ne brûle pas les graisses comme il est souvent dit, mais les fibres aident largement au transit intestinal… D’autre part, l’organisme se débarrasse des toxines et du mucus présent dans le corps.

L’ananas contient de nombreux minéraux mais les quantités de chacun sont faibles : manganèse, fer, potassium,..Les caroténoïdes sont aussi bien présents.L’association de ses vitamines C (18mg/100g) et E, font de ce fruit un très bon anti-oxydant et il est très bon pour la peau.

L’ananas est connu pour sa teneur en broméline ou bromélaïne qui permet de soulager l’arthrose en étant un anti-inflamatoire. Il en va de même pour la lutte contre le rhume et les maux de gorge grâce aux propriétés immunostimulantes du fruit. D’autre part, la présence de broméline aide à combattre de manière très efficace, les oxyures (petits vers blancs qui aiment coloniser les intestins, surtout ceux des enfants…).

Plus la chair de l’ananas est jaune et colorée, plus le fruit est rempli de bienfaits pour le corps !

La légende de l’ananas :

“A Madagascar, une femelle crocodile nageant avec sa progéniture dans les eaux saumâtres d’un estuaire, rencontra un requin. Afin de mettre à l’abri ses petits, elle les projeta sur la terre ferme d’un coup de queue. Lorsque les jeunes crocodiles retombèrent, leurs têtes s’enfoncèrent dans la terre. Ils agitèrent tellement leur queue pour se dégager que celle-ci se découpa en lanières et de leurs dents, des racines poussèrent. Une nouvelle plante était née : l’ananas. Et pour rappeler son origine, le fruit est recouvert d’écailles et ses feuilles sont épineuses.” (D’après Gourmetpédia)

L”ananas est le symbole d’accueil chaleureux et généreux : voilà pourquoi ce fruit (en vrai ou en sculpture) orne souvent les portes d’entrée…

L’ananas peut se manger frais, nature ou grillé ou poêlé, en salade de fruits, en flan, en jus,…ou en accompagnement de viande blanche ou de poisson. Il est toujours bienvenu sur une table !

Le dicton du mois : “Mieux vaut un loup dans ton troupeau, qu’un mois de février beau !”