La plante de février : Le Crocus

saffranLe crocus est une plante du genre de la famille des Iridaceae. C’est une bulbeuse qui peut fleurir même sous la neige. Le crocus peut atteindre 20 cm de haut. Il aime la rocaille, les sous-bois, les pelouses, pourvu que le sol soit bien drainé. Son feuillage est très fin, il ressemble à de l’herbe. Le crocus se referme la nuit, pour se rouvrir le lendemain au soleil ou à la lumière. Sa plantation se fait de l’été à la mi-décembre. Il a besoin d’être bien arrosé au pied pour une belle floraison. Après la floraison, il faut couper les fleurs séchées et laisser les feuilles en l’état (on ne coupera les feuilles qu’une fois jaunies…). Les crocus seront fortifiés pour la saison suivante !

Il existe une centaines d’espèces, surtout dans les Balkans, en Asie Mineure et en Afrique. L’Europe aussi voit fleurir des crocus. Quelques espèces fleurissent en automne (comme les colchiques) d’autres en hiver et d’autres encore au printemps. Leurs coloris sont très variés et souvent très vifs : bleu, mauve, jaune, blanc….

Le safran est une espèce bien connue : il a de grandes fleurs mauves et a besoin de chaleur. C’est un crocus très recherché : c’est le plus cher du monde.

Le mot safran est d’origine latine “safranum” qui vient de l’arabe “asfar” qui signifie “jaune”. Connu depuis l’Antiquité d’abord en Grèce puis en Turquie, le crocus safran est arrivé le premier en Grande-Bretagne, puis au Magreb et au Moyen-Orient. Le safran a un goût très typique, il est recherché par les plus grands chefs. Il possède aussi un pigment puissant pour teindre l’eau, le tissu, la peau…en jaune très vif (grâce à la picrocrocine). Il faut 160 000 fleurs pour obtenir un kilo de safran. Son prix est d’environ 10€ le gramme…

Riche en picrocrocine, en safranal et en caroténoïde, le safran possède des propriétés médicinales. Ce crocus contient de la vitamine A, de la vitamine C et de l’acide folique. Il contient du potassium, du cuivre, du fer, du zinc et du calcium. Il sert d’analgésique dans plusieurs pays. Son pouvoir antalgique, dû à l’isophorone, est à l’étude en ce moment. La consommation de safran a aussi un effet antioxydant et anti-dépresseur : il protège le corps des effets du stress. Mais il faut surveiller sa consommation : étant très dense, une consommation trop forte peu provoquer des problèmes digestifs.  D’autre part, le safran n’est pas recommandé pour les femmes enceintes.

Il est possible de cultiver soi-même du safran ou Crocus Sativus : Planter les bulbes en terre ou en pot, à 10 cm sous terre, entre septembre et novembre, dans un endroit ensoleillé et bien dégagé. Y ajouter du compost très fin. Les bulbes doivent être espacés de 10 cm pour une belle floraison. Quand la fleur est là, retirer 3 stigmates (filaments rouges) en son coeur (la pince à épiler est un bon outil !). Les faire sécher bien à plat, puis les mettre  dans un bocal bien hermétique à l’abri de la lumière pour les conserver.

On raconte dans un récit de la mythologie grecque, qu’un jeune homme, Krokos, était amoureux de la nymphe Smylax. Les dieux le changèrent en crocus pour le libérer de son désespoir de n’être pas aimé en retour.

De son côté, Zeus invitait ses compagnes à se coucher sur du safran pour augmenter sa force sexuelle grâce aux propriétés aphrodisiaques de cette plante. Le “jaune safran” est devenu la couleur de l’Amour et de la Volupté.

Le langage des fleurs d’après Wikipédia :

Le crocus bleu signifie : “J’espère, mais je crains”  ; Le jaune : “Rassurez-moi” ; Le rouge : “J’ai peur de trop aimer” ; Le violet : “Vous regrettez de m’aimer”