La Plante de Juillet : La Menthe

(1er/07/18)

La menthe est une plante herbacée vivace de la famille des Lamiacées. Sa tige, de 20 à 60 cm, est garnie de feuilles dentées et nervurées. La menthe fleurit en été : les fleurs sont roses ou mauves et forment un épi. La récolte se fait dès le printemps jusqu’à l’automne. Sa plantation peut se faire par rhizomes. La menthe aime les sols humides en mi-ombre ; attention, elle peut devenir envahissante. Mais pour éviter cet envahissement, on peut fabriquer une barrière rigide en ardoises, ou en planches, ou en briques,… Il est recommandé de changer de place les plants de menthe tous les 4 ans.

 

La menthe est connue depuis l’Antiquité dans le pourtour de la Méditerranée. Les Hébreux

faisaient un breuvage sacré avec de la menthe. Elle est cultivée depuis le IX ème siècle dans les

monastères en Europe. Aujourd’hui, il existe plusieurs sortes de menthe, voici les 4 plus connues :

La menthe du Japon, la menthe poivrée, la menthe en épi et la menthe écossaise.

La menthe a des vertus antiseptiques, toniques et énergétiques. Elle est un anti-oxydant et permet

de lutter contre les maladies cardio-vasculaires et contre certains cancers. La menthe

décongestionne, elle peut être utilisée en cas de rhume. Bonne pour la digestion, elle stimule la

bile et élimine les toxines. Elle lutte aussi fortement contre la mauvaise haleine.

Sa consommation permet de retarder l’oxydation du mauvais cholestérol : cette oxydation est un

facteur de risque important de maladies cardio-vasculaires.

Riche en fer (surtout absorbé par les femmes), la menthe par sa teneur en fer aide au transport de

l’oxygène et donc à la formation de globules rouges dans le sang. La manganèse, qui se trouve

surtout dans les feuilles séchées, facilite différents processus métaboliques .

La menthe devient aussi un anti-douleur si on frotte ses feuilles sur une piqûre d’insecte par

exemple.

La menthe est cultivée pour ses vertus médicinales : son huile essentielle entre dans la

composition de l’industrie pharmaceutique, comme dans les liqueurs ou la confiserie.

La menthe est aussi utilisée comme plante aromatique ou en condiment.

La menthe verte est utilisée en cuisine (thé, taboulé, salades, sauces, infusions,…) tandis que la

menthe poivrée qui contient beaucoup de menthol est utilisée en phytothérapie.

Mais ATTENTION, la consommation de menthe peut provoquer des reflux gastriques.

Les feuilles de menthe se conservent quelques jours dans un réfrigérateur, enveloppées dans une

feuille de sopalin humide, ou elles se conservent bien à plat sur une plaque (puis enfermées dans

un sac) au congélateur, ou encore les feuilles hâchées peuvent être disposer dans des bacs à

glaçons mélangées à un peu d’eau.

« Il n’est pas question de s’étendre sur les caractéristiques botaniques des menthes : leur parfum

unique les fait reconnaître entre mille. Ce sont des cousines de la sauge, du thym, du serpolet, de

la mélisse et de tant d’autres trésors de la nature qui sont classés dans la famille des labiacées. Il

existe différentes espèces, qui possèdent toutes les mêmes propriétés à de degrés divers ».

(Vert Santé)

Véritable rite au Maghreb, la menthe est le symbole de la sagesse et de l’hospitalité.

Les Grecs pensaient que la menthe était aphrodisiaque et donc interdisaient à leurs soldats d’en

consommer car en incitant à l’amour, la menthe pouvait diminuer leur courage !

Dans la mythologie, on raconte que la nymphe Menthé ou Mynthé fut changée en menthe par

Perséphone, la femme de Hadès, quand celui -ci se détourna d’elle : en effet, Hadès poursuivait

Menthé de ses assiduités : son épouse voulut tuer Menthé et pour la sauver, Hadès transforma

Menthé en plante.

 

Dicton du mois : “Sécheresse en juillet, Richesse au cellier”