La plante de juin : la fraise

DSC_0063Appelée “Reine de l’été”, la fraise est peu calorifère !

Fruit des fraisiers, plantes herbacées de la famille des Rosacea, la fraise est un faux fruit, composée de plusieurs akènes (appelés communément pépins). Un akène est un fruit sec, dont la graine unique n’est pas soudée à son enveloppe.

La fraise est cultivée en Europe vers le XIV ème siècle (utilisée aussi dans les produits cosmétiques). Mais c’est vers le XVIII ème que la fraise se démocratise. Gorgée d’eau à 90%, elle succède aux agrumes de l’hiver et offre de bonnes vitamines C, du potassium et du manganèse. Elle contribue à diminuer les risques cardio-vasculaires ou autres maladies chroniques. Ses anti-oxidants protègent les cellules des radicaux libres nocifs. Ils amèliorent donc les capacités cognitives.

La fraise se présente sous plusieurs couleurs (du rouge sang au blanc-rosâtre), sous plusieurs formes (rondes, oblongues, allongées), et sous plusieurs arômes comme la fraise des bois très fruitée…La gariguette, très connue, est cultivée dans le sud de la France. Elle nécessite moins d’eau que la fraise commune. Elle est allongée, plus colorée à maturité et se conserve moins bien.

La fraise est un produit fragile, qui nécessite une cueillette manuelle et donc demande une main-d’oeuvre importante. Elle ne se conserve que deux ou trois jours : il faut les mettre au frais, à l’abri de la lumière, et éliminer immédiatement les fruits pourris avant qu’ils ne contaminent les autres. La consommation immédiate de ce fruit est préconisée dès la cueillette.