Les Bases du Jardinage

(1er/12/17)

C’est décidé, vous allez vous lancer dans le jardinage ! Mais avant, vous allez profiter de l’hiver pour affiner votre projet, afin d’être complètement prêt le moment venu…Mais, soyez modestes dans vos ambitions de démarrage : N’imaginez pas travailler dès la première année sur toute la surface que vous souhaitez dédier à votre potager. Attendez juste d’apprendre les bons gestes et les bons soins à apporter sur une surface pas trop grande, et, peu à peu, au fil de vos connaissances, de vos échecs et de vos réussites, vous agrandirez votre “terrain de jeu” ! Le jardinage demande deux qualités essentielles : La Patience et l’Observation !

Les outils de base : Une paire de gants, voir même deux (une pour les petits travaux, et l’autre plus épaisse pour approcher les ronces par exemple, ou les choses plus sérieuses) ; un râteau ; un sécateur (en choisir un de bonne qualité pour s’assurer d’un fonctionnement optimal) ; une fourche-bêche et une binette.

Bien repérer le relief de son terrain : C’est important de bien choisir son exposition en fonction de ce que l’on a envie de faire sur son terrain. Quel est la qualité du terrain , Sableuse ? Limoneuse ? Argileuse ? Si vous ne le savez pas, demandez déjà à vos voisins, ils seront fiers de vous parlez de leur “savoir” ou au pépiniériste du coin qui connait normalement bien le sujet. La terre sableuse ne retient pas l’eau, l’argileuse reste gorgée d’eau en hiver, se craquèle en été et la limoneuse, la meilleure d’entre toutes, retient l’eau sans la garder de manière trop dense. Il faut absolument adapter le choix des plantes à la nature du sol existant qui va les accueillir, même s’il est possible de modifier légèrement et peu à peu cette nature. dans tous les cas, avant toute plantation, mla terre a besoin d’être remuée.

Connaître le besoin des plantes : Les plantes ont toutes besoin (ou presque) de soleil, ou au moins de luminosité pendant plusieurs heures de la journée. Certaines ont besoin d’un ensoleillement maximum, d’autres de mi-ombre/mi-soleil, mais très rarement les plantes se satisfont d’ombre intense. L’arrosage régulier se fait en général le matin tôt, ou le soir avant la nuit, mais très peu de plantes supportent un arrosage aux heures les plus chaudes. Bien sûr, si vous pouvez récupérer l’eau de pluie pour vos plantes, c’est TOP. Prenez le temps d’imaginer la pose d’un récupérateur d’eau de pluie pour un jardinage qui sera au plus près de la nature ! Il faut aussi se renseigner pour connaître les maladies possibles de chaque plante pour pouvoir les combattre.

Les pesticides ou herbicides tentent souvent le jardinier devant les problèmes qui se posent régulièrement à lui, mais ils sont tous les deux tellement nocifs ! Pour la nature, la biodiversité et pour l’homme, il faut vraiment trouver d’autres solutions : désherbage manuel, paillage, compagnonnage et diversité des plantes. Il en va de même pour la fertilisation : privilégier le compost est une solution raisonnable et écologique.

Plusieurs sites permettent à chacun de poser des questions et via des forums, d’obtenir des réponses précises.

Le dicton du mois : “Mieux vaut de l’Amour entre deux, que des biens plein la crèche !”