Novembre : Taille des arbres à pépins

rateau 2De novembre à mars, il y a peu de montée de sève. L’arbre à pépins a besoin d’un temps végétatif en hiver, quand il n’a plus de feuilles. La taille permet de fortifier l’arbre, de rendre une production régulière de fruits et de solidifier sa charpente.

Il faut commencer par enlever les bois morts, ainsi que les branches qui se croisent, et ne pourront donc plus porter de fruits par manque d’oxygène. Brûler tous les fruits “momifiés” sans doute porteurs de maladies. Puis couper les branches principales à leurs extrémités (rabattre) pour que la sève atteigne les branches latérales (celles-ci doivent aussi être rabattues pour que les fruits se développent près des branches principales et qu’il n’y aie pas que des feuilles !). Commencer par couper les branches verticales qui poussent sur les horizontales : la sève n’arrivant pas jusqu’à elles, elles ne donneront pas de fruits. Les rameaux horizontaux doivent être raccourcis de moitié, la taille devant se faire juste après un bourgeon à bois ou à fleurs, orienté vers l’exterieur. ATTENTION : les branches verticales trés hautes ne donneront jamais de fruits, on peut les raccourcir aux 2/3.

Ensuite, sectionner les parties sèches au bout de chaque branche, sinon ces branches casseront forcément à un moment ou à un autre. Après avoir mis du mastic à cicatriser (ou du goudron de Norvège) sur les parties sectionnées, pulvériser de la bouillie bordelaise.

Si l’arbre est tout jeune, il faut le tailler en formation les deux premières années pour le modeler en place et en forme, puis tous les quatre ans les années suivantes. L’élimination des bois morts et des fruits restants se fait bien sûr chaque année, et même se surveille à tous moments de l’année.

Sur un arbre jeune, on va privilégier les bourgeons à bois longs et pointus qui donneront une branche et charpenteront l’arbre. Sur un arbre plus vieux, on repèrera les bourgeons à fleurs, ronds, perpendiculaires au bois, qui donneront des fruits.

Les outils, sécateurs, cisailles, scie égoine, gants doivent être propres et désinfectés pour éviter la propagation des maladies d’arbre en arbre.

Mieux vaut une mauvaise taille, que pas de taille du tout… Alors lancez-vous ! Au fil des ans, vous arriverez à être en osmose avec les arbres et à comprendre ce dont ils ont besoin…