Les nuisances de la Taupe

(1er juin 2017)

La taupe, presqu’aveugle, est un mammifère (et non pas un rongeur) insectivore fouisseur. Son poids peut être de 100 à 125 g et sa taille est de 15 à 20 cm. Elle vit 4 ans. Bien que ses oreilles se voient peu ou pas, la taupe se déplace sans aucun soucis car son ouïe et son flair sont très développés. Le corps de la taupe est de forme cylindrique, son museau conique a l’aspect d’un groin. Grâce à ses griffes très puissantes, la taupe creuse des galeries qui peuvent atteindre 250 mètres. Les membres antérieurs trapus  creusent, les membres inférieurs tassent la terre. Les galeries creusées permettent à ce petit animal de chasser, de se reposer ou d’élever ses petits. Elle organise des chambres garnies de feuilles ou d’herbe, et une fois par an, la femelle accueille le mâle pour se reproduire. En général l’accouplement se passe entre février et mars, mais en France, un deuxième accouplement se produit en été. La gestation dure 30 jours pour une portée de 3 ou 4 petits au printemps ou en automne pour les taupes “de France”. Au bout de 2 ou 3 mois, les petits prennent leur indépendance et vont à leur tour créer leur propre lieu de vie.

Les taupinières, petits monticules apparents dans nos jardins très disgracieux qui peuvent atteindre 50 cm de diamètre, sont soit des galeries de chasse, soit le signe de la présence d’un nid proche. Il s’agit d’un noyau de galeries qui se rejoignent, avec de nombreuses bifurcations au gré du terrain.

La taupe se nourrit de vers de terre, insectes, mille-pattes, limaces, larves,…et consomme la moitié de son poids en vers par jour. Sa vitesse de déplacement est de 80 à 100 cm/seconde : elle peut ainsi échapper à ses prédateurs : chien, chat, loup, renard, fouine, blaireau. La taupe est chassée dans certains pays pour pouvoir récupérer sa fourrure !

Les taupinières peuvent aussi abriter rongeurs-squatteurs qui vont dévaster les plantations. D’autre part, ces galeries affaiblissent le sol, qui peut à certains endroits, s’effondrer. La taupe peut sectionner des racines de plantes ou d’arbustes en creusant ses galeries en labyrinthes, entraînant la destruction et la mort de certaines plantations. D’autre part, la terre retournée par les taupes, est préjudiciable pour les vaches qui contaminent leur lait en mangeant de l’herbe dans laquelle des bactéries butyriques se sont développées.

Comment piéger les taupes ?

La taupe va repérer l’odeur humaine, il faut donc se munir de gants à chaque manipulation pour “tromper” la taupe. Il est possible de poser des pièges métalliques en les recouvrant de terre pour empêcher la lumière de pénétrer et attendre que la taupe s’engage dans le piège.

Certains utilisent des pétards ou des granulés spéciaux, voir du gaz, mais ce n’est pas “très écolo” !

Les ultrasons sont tentants mais très onéreux pour peu d’efficacité.

Quelques plantes éloignent les taupes : ail ; oignons; jonquilles ; jacinthes. Mais les taupes se déplaceront juste un peu plus loin !

Pour voir le bon côté des choses : la taupe contribue à l’aération des sols et détruit des larves d’insectes très dommageables pour les cultures…

Dicton du mois : ” Les arbres les plus vieux ont les fruits les plus doux”