Et si on parlait Poule ?

(04/09/2017)

Il y a plein de bonnes raisons d’adopter des poules dans son jardin !

D’abord une poule offre des oeufs frais au moins 200 jours par an en mangeant de nombreux restes (épluchures de fruits et légumes, fromages, salade,…). Entre la fin de l’ automne et le début de l’hiver, la poule fait souvent une trève. Ses fientes forment un excellent compost (bel apport en azote : 100 kg par an et par poule). Au printemps la poule se régale de vers de terre, limaces et autres insectes nuisibles ; elle a donc un rôle d’insecticide écolo (mais il faut mettre en sûreté les semis de printemps  qui peuvent aussi être un repas délicieux pour la poule !). En automne, la poule se nourrit des fruits et légumes pourris qui contiennent des oeufs et larves de parasites. De plus la poule éloigne les serpents qui face à elle préfèrent aller nicher ailleurs ! Pour finir, la poule fait la joie des petits (et des grands) qui adorent la regarder, la suivre et “jouer”avec elle.

Mais une poule seule s’ennuie, il lui faut au moins une compagne. Le coq n’est pas indispensable (ou alors il faut au moins 6 à 7 poules pour le satisfaire !). Il fait beaucoup de bruit et peut même devenir une nuisance pour les voisins.

Pour bien élever ses poules, il faut prévoir de 15 à 20 m2 par poule et leur donner beaucoup d’eau claire. Il faut aussi qu’elles aient un abri sécurisé pour la nuit car les prédateurs sont nombreux : chiens, chats, renards, fouines,…ainsi qu’un perchoir pour la nuit. Un petit coin où nicher avec de la paille ou des copeaux de bois sera pour les poules un vrai nid douillet.

Mais ATTENTION : les odeurs dégagées par les poules peuvent vite envahir l’espace et l’atmosphère : un nettoyage régulier de leur lieu de vie est indispensable.

Dicton du mois : “Ne pas vendre les oeufs dans le cul des poules !”