Se doter d’une maison pour les insectes !

rateau 2Pour avoir un jardin bio superbe et favoriser la biodiversité : dotez-vous d’une maison pour les insectes ! C’est un abri en bois constitué de plusieurs compartiments distincts, remplis de matériaux naturels. Il s’agit donc d’installer un refuge pour recueillir les insectes qui vont agir sur la biodiversité du jardin. Les insectes, prédateurs naturels des nuisibles, pollinisent nos jardins.

La maison pour les insectes, appelée aussi hôtel à insectes, doit être orientée au sud ou au sud-est, face au soleil, surtout en début de journée, elle doit être proche d’un parterre de fleurs (qui sera son restaurant) et placée dans un coin reculé du jardin à l’abri des intempéries et à au moins 30 cm du sol. Cet hôtel permet d’abriter des insectes qui vont repousser les nuisibles comme les limaces, les pucerons ou les psylles.

Comment installer les locataires ?

  • Les Chrysopes : boîte remplie de fibres d’emballage avec quelques ouvertures en fentes (prédateurs des pucerons, araignées rouges et cochenilles).
  • Les Bourdons : boîte avec un trou de 10 mm de diamètre avec une mini planchette d’envol (ils pollinisent).
  • Les Abeilles solitaires : briques remplies d’un mélange de glaise et de paille (elles pollinisent et absorbent les chenilles et les pucerons).
  • Les autres Abeilles et Guêpes solitaires : Natte de roseau enroulée ou bois sec avec des trous (elles pollinisent).
  • Les Hyménoptères : tiges à moëlle, comme les ronces, les rosiers ou les framboisiers (ils pollinisent).
  • Les Insectes xylophages : vieux bois empilés (prédateurs des pucerons et chenilles).
  • Les Forficules : pot de fleur rempli de fibres de bois (prédateurs des pucerons et chenilles).
  • Les carabes : morceaux de branches (prédateurs des limaces et escargots, chenilles et pucerons).
  • Les Coccinelles : planchettes rapprochées (prédateurs des pucerons).

Un hôtel à insectes regroupe plusieurs “chambres”, des abris spécifiques pour chaque type d’insectes. Pour attirer les locataires : déposer à l’entrée de leur “chambre” de ‘l’attractif à coccinelles” ou de la “nourriture pour papillons” !

(d’après “Terre vivante”)